Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 12:17

Jean-Pierre Léaud, Claude Jade, François Truffaut, la Saga Doinel


Françoise Hardy et Alain Bashung *

Observez l’expression du regard de Françoise Hardy lorsqu'elle dit "Que reste-t-il de nos amours?". Elle sourit, secoue la tête, s'interroge, soupire,  fait un autre signe de la tête comme pour se le répéter encore ... Regardez Alain Bashung lui répondre sur le même ton .Tous les deux se montrent talentueux, complices... 
Cet improbable, mais bien réel, duo montre que tout est possible dans le domaine de la chanson, ici, c'es le meilleur! 
 
La voix d'Alain Bashung,  intérieurement lumineuse, semble mélancolique. En les écoutant,  j'ai repensé à ce qu'Honoré de Balzac avait écrit dans La femme de trente ans :  
« La mélancolie se compose d’une suite de semblables oscillations morales dont la première touche au désespoir et la dernière au plaisir : dans la jeunesse, elle est le crépuscule du matin, dans la vieillesse, celui du soir ».
Lorsque François Truffaut décida de mettre la chanson de Charles Trénet pour illustrer mélodiquement son film « Baisers Volés », il en choisit une version dynamique, presque joyeuse, avec une fin  jazzie. Nos deux chanteurs ne l'entendent pas de cette oreille et la chantent différemment. Ils sont affectés, comme tout un chacun qui lirait ce poème signé Charles Trénet.
 
*mention spéciale du jury à l'arrangeur, aux musiciens et aux complice et talentueux interprètes.





QUE RESTE-T-IL DE NOS AMOURS?

Ce soir, le vent qui frappe à ma porte
Me parle des amours mortes
Devant le feu qui s'éteint.
Ce soir, c'est une chanson d'automne
Dans la maison qui frissonne
Et je pense aux jours lointains

Que reste-t-il de nos amours ?
Que reste-t-il de ces beaux jours ?
Une photo, vieille photo de ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux,
Des mois d'avril, des rendez-vous
Un souvenir qui me poursuit sans cesse
Bonheur fané, cheveux au vent
Baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela ?
Dites-le-moi
Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché
Et dans un nuage, le cher visage de mon passé.

Les mots, les mots tendres qu'on murmure
Les caresses les plus pures
Les serments au fond des bois
Les fleurs, qu'on retrouve dans un livre
Dont le parfum vous enivre
Se sont envolés, pourquoi ?

Que reste-t-il de nos amours ?
Que reste-t-il de ces beaux jours ?
Une photo, vieille photo de ma jeunesse
Que reste-t-il des billets doux,
Des mois d'avril, des rendez-vous ?
Un souvenir qui me poursuit sans cesse
Bonheur fané, cheveux au vent,
Baisers volés, rêves mouvants
Que reste-t-il de tout cela ?
Dites-le-moi
Un petit village, un vieux clocher
Un paysage si bien caché
Et dans un nuage, le cher visage de mon passé.

Charles Trénet

 

Partager cet article

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

JIPEHEM 21/10/2009 08:30


Dis donc, je n'insulte personne, je dis juste que leur interprétation est un contre-sens Trénet ne faisant jamais dans le pathos et si ces histoires sont dramatiques, sa musique et son
interprétation fait toujours le contrepoids. Il dit des choses horribles sur un air primesautier...Réécoutez, vous verrez.
2- je fais des fautes, la preuve, en relisant mon com' d'hier je vois que j'ai sauté carrément(parce que je ne fais jamais les choses à moitié) un mot. Il fallait lire: CHACUN reçoit...
3-Françoise hardy n'a jamais pris sa retraitre mais elle a très vite abandonné la scène à cause de sa timidité.
4-BIZOUX


zeitnot 20/10/2009 18:39


Si belle chanson et qui peut être interprtée par des artistes différents, c'est la marque des grandes chansons, quant à Baisers volés j'en ai un souvenir très fort. Claude Jade était magnifique de
sensibilité et de justesse.


gaby23cinema 20/10/2009 19:18


Jacques, bien longtemps après, il me reste encore quelque chose d'indéfinissable de ce film de François Truffault.
Claude Jade, l'insouciance, la jeunesse, la joie de vivre (le film est sorti en 198, c'est dire), Claude Jade, la justesse de son jeu, sa beauté, sa sensibilité, la qualité des prises de vues, la
qualité de l'éclairage, la qualité des images qui restent encore dans ma tête ... François Truffaut, quelques années après "Le quatre cents coups" cet excellent réalisateur disparu
bien trop tôt ... et cette obsédante mais si belle chanson.
Merci Jacques
Gaby


LILIRADAR21 20/10/2009 15:13


Gaby, je suis de retour sur mon blog ; pas trop de temps ces jours-ci mais mon retour me conduit directement chez toi. Ton blog est toujours superbe et je découvre ce montage Léaud, Truffaut,
Trénet qui me plaît beaucoup... J'écoute d'une autre oreille France Inter, tout en veillant sur mon petit chat. Voilà, dans quelques minutes, je pars bosser au collège. Gros gros bisous en espérant
que tu vas très bien. Hélène


JIPEHEM 20/10/2009 13:16


Bon. C'est bien la première fois que Françoise Hardy me déçoit depuis une cinquantaine d'années, mais cette désastreuse interprétation 'est à mon avis un contre sens, Trénet ayant pour propos dans
ses chansons de faire la nique au malheur en chantant "guillerettement" des choses abominable:"ficelle...."
Eux ils font tout le contraire, ils sont accablés alors que Charles, lui fait des pieds de nez. D'ailleurs, il me semble que Françoise n'est pas très à l'aise à faire ça.
Mais reçoit les émotions selon son tempérament
BIZOUX


gaby23cinema 20/10/2009 15:36


Ne viens pas ici pour écrire des injures!!! Jean-Pierre, tu viens de me prouver :
1/ que tu savais écrire sans faire 2 fautes,
2/ que tu as un talent fou,
3/ que tu as le sens de l'humour,
4/ si je t'adoptais, ça te dirait?
5/ reste avec elle, "va, je ne te hais point" Corneille ou Racine? Je penche pour Corneille
6/ réplique dite par Chimène (pas la copine de tzarkowsky) dans Le Cid de Pierre Corneille,
7/ vous avez gagné le droit de revenir en 2ème semaine ...
8/ est-ce un peu mieux? tant pis, je ne suis pas une brillante personne comme tu l'es!
Gaby


PATATE ORANGE 20/10/2009 10:25



bonjour! jai écouté ta video à la lumiere de tes commentaires qui sont tres precis, jaime le cinema mais encore plus la chanson en general! Bel hommage a bashung et a francoise hardy qui a pris
sa retraite ou presque contrairement a dutronc qui y retourne!



gaby23cinema 20/10/2009 15:57



Merci ma patate à moi, c'est bien d'écouter, encore mieux de le prouver! J'aime beaucoup Bashung (je ne sais pas si tu as remarqué, je viens d'ajouter en haut,  la chanson éponyme : Gaby, oh
Gaby!) il laisse un grand vide, il ne sera jamais remplacé, le courage qu'il a eu de chanter aux victoires de la musique!! Impossible d'oublier sa prestation, deux jours avant de nous quitter!
Qu'il repose en paix!
Françoise Hardy n'a pas tout à fait pris sa retraite, elle n'aime pas la scène, elle l'a écrit dans un bouquin (énorme) "Le désespoir des singes et autres bagatelles..." que
quelqu'un, ne sachant quoi m'offrir, m'a offert à Noël. Je l'ai lu, je ne te dirai pas ce que j'en pense ... Il y a des détails sur sa vie, sa famille, sa simplicité ... (moi qui
écoutait SLC, Salut Les Copains après le lycée, que l'ignorais). Elle a enregistré un disque de duos d'enfer, j'ai craqué encore une fois, je l'ai acheté "Parenthèses".
Je ne savais pas que Jacques Dutronc revenait sur scène, je te remercie de me l'apprendre.
Merci pour tout mon ami, je t'embrasse, gaby



À Propos De Moi

  • : J'ADORE LE CINEMA
  • J'ADORE LE CINEMA
  • : L'univers des films de Franck Capra,d'Ernst Lubistch, Leo McCarey a bouleversé ma vie, une page s'est tournée, je ne l'ai jamais refermée.Le merveilleux est entré dans ma vie. Soyez les bienvenus dans mon monde.
  • Contact

Leur c'est leurre

Recherche

Heure/météo/visiteur(s)

 

 Compteur de visiteurs en lignesCompteur pour blog gratuit

 

 

 

 

 

 

Vous Disiez?

Visites

25.304  visites au 20.09.2011

Compteur pour blog gratuit