Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 00:57

 

Je souris à nouveau, mon intérêt pour la vie revient doucement, j'espère que cette fois-ci sera la bonne. J'ai trop souffert. Je compte sur vous, vous qui m'avez soutenue avec amour, ténacité, patience,  lorsque justement je perdais la mienne.

Si je m'en sors, ce sera en grande partie grâce à vous, Je vous en suis reconnaissante, merci.

Gaby

02-copie-1.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Mon actualité
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 16:12

 

 

 

«Parce que j'aime autant vous dire que pour moi, Monsieur Eric, avec ses costumes tissés en Ecosse à Roubaix, ses boutons de manchette en simili et ses pompes à l'italienne fabriquées à Grenoble, eh ben, c'est rien qu'un demi-sel. Et là, je parle juste question présentation, parce que si je voulais me lancer dans la psychanalyse, j'ajouterais que c'est le roi des cons... Et encore, les rois, ils arrivent à l'heure ... Parce que j'en ai connu, moi, mon cher Maître, des Rois... Et pis pas des p'tits ... Des Hanovre ... Des Hohenzollern... Rien qu'du micheton garanti croisade... Mais vous m'voyez-là, maintenant, mais moi, j'ai pas toujours tenu un clandé !... Vous avez pas connu la Rue du Chabanais ... Soixante chambres !... Et y z'ont filé tout ça aux P'tites Soeurs des Pauvres !... Quand j'y pense, tiens ... Alors, c'est pour vous dire que votre ami Éric, ses grands airs, y peut s'les cloquer dans l'baba !... (Bernard Blier)
- Mon cher, je sais que le dicton veut qu'on n'prête qu'aux riches ... mais on n'leur prête pas à vingt pour cent. Je ne demanderai pas mieux que d'placer votre argent dans la famille Rothschild, malheureusement ...
- Oh mon cher Maitre, j'vous en prie! Entre l'Baron Edouard et un traîne patins comme Eric y'a de la marge ... D'ailleurs à propos d'marge jt'rouve un peu baroque d'vous prêter à huit pour cent du pognon qu'vous faites travailler à vingt!!» (extraits du film LE CAVE SE REBIFFE, réalisé par Gilles Grangier en 1961, Michel Audiard en a signé les dialogues.)

02-copie-2.png  

 

 

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Cinéma
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 02:06

 

La solitude

Je l'ai trouvée devant ma porte,
Un soir, que je rentrais chez moi.
Partout, elle me fait escorte.
Elle est revenue, elle est là,
La renifleuse des amours mortes.
Elle m'a suivie, pas à pas.
La garce, que le Diable l'emporte !
Elle est revenue, elle est là

Avec sa gueule de carême
Avec ses larges yeux cernés,
Elle nous fait le cœur à la traîne,
Elle nous fait le cœur à pleurer,
Elle nous fait des mains blêmes
Et de longues nuits désolées.
La garce ! Elle nous ferait même
L'hiver au plein cœur de l'été.

Dans ta triste robe de moire
Avec tes cheveux mal peignés,
T'as la mine du désespoir,
Tu n'es pas belle à regarder.
Allez, va t-en porter ailleurs
Ta triste gueule de l'ennui.
Je n'ai pas le goût du malheur.
Va t-en voir ailleurs si j'y suis !

Je veux encore rouler des hanches,
Je veux me saouler de printemps,
Je veux m'en payer, des nuits blanches,
A cœur qui bat, à cœur battant.
Avant que sonne l'heure blême
Et jusqu'à mon souffle dernier,
Je veux encore dire « je t'aime »
Et vouloir mourir d'aimer.

Elle a dit : «Ouvre-moi ta porte.
Je t'avais suivie pas à pas.
Je sais que tes amours sont mortes.
Je suis revenue, me voilà.
Ils t'ont récité leurs poèmes,
Tes beaux messieurs, tes beaux enfants,
Tes faux Rimbaud, tes faux Verlaine.
Eh ! bien, c'est fini, maintenant.»

 

 

Depuis, elle me fait des nuits blanches.
Elle s'est pendue à mon cou,
Elle s'est enroulée à mes genoux.
Partout, elle me fait escorte
Et elle me suit, pas à pas.
Elle m'attend devant ma porte.
Elle est revenue, elle est là,
La solitude, la solitude...

 

Barbara

02-copie-1.png

Repost 0
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 13:45

 Camillepissarro2.jpg

-

 

    

 

 

 

 

 

 

 

Le Musée Pissaro, annexe du Musée Tavet-Delacour, a été inauguré en 1980. Il rend hommage au peintre qui a travaillé à Pontoise entre 1866 et 1883 et qui a attiré de nombreux peintres à Pontoise et Auvers-sur-Oise tels que Cézanne, Gauguin, Van Gogh.

 

Le musée expose des œuvres de Camille et Lucien Pissarro ainsi que de Béliard, Boggio, Caillebotte, Cézanne, Daubigny, Daumier, Gœneutte, Guillaumin, Hayet, Jimenez, Linet, Piette, Signac et Thornley.

  

Il est situé 17, rue du Château 95300 à Pontoise.
02-copie-1.png

 

 

 
Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Peinture
commenter cet article
7 mai 2010 5 07 /05 /mai /2010 16:51

- Oh, une laisse …

- Non chérie, c’est un collier.

-Mais c’est beaucoup trop luxueux pour un chien …

-Non, c’est pour toi, c’est pas pour le chien, c’est POUR TOI !

 02-copie-1.png
Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Cinéma
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 17:16

 

 

 

« Cher Lino, plus de deux mois en mer, déjà, sur ce petit bateau, du vent, des orages, de la pluie qui lave, et ce soir l’envie de te parler.

 

Tu sais Lino, je suis plus jeune que toi, mais je crois tout de même être autorisé à te dire que je t’aime bien. J’ai rencontré si peu d’hommes en quarante cinq ans qu’il me semble une faute de ne pas les serrer un peu contre moi, même si en échange j’ai peu à leur donner.

 

 Tu vois,  je ne sais ce que sera ta vie ni ce que sera la mienne. Mais je trouverais désolant que nous nous perdions trop. C’est si rare la tendresse.

 

 Je te souhaite heureux et fier d’être. Et je pense que, de deviner ta fragilité, je sais aussi ta force … Bien sûr l’Atlantique c’est long, nous avons la lune par-dessus et du vent dans les voiles, cela ressemble à une chanson d’amour. Et je ne sais encore rien de mieux que cela … »

 

 02-copie-1.png

 

 

 

 

Repost 0
23 avril 2010 5 23 /04 /avril /2010 14:43

 

 « Tous ces puissants, habiles, ambitieux, souvent cordiaux dans leurs relations avec moi, ne vont pas au bout de leur démarche. Ils devraient me consulter plus souvent. Je suis à leur disposition, quoique très occupé, mais toujours prêt pour aider la République. Il devrait y avoir à l’Elysée des chambres d’hôtes où les citoyens ordinaires pourraient venir régulièrement conseiller le chef de l’Etat, partager un dîner avec lui, passer une nuit ou deux. Beaucoup de gens sont prêts à participer, j’en suis certain. Le Président aurait ainsi régulièrement l’opinion et les conseils de la base, des interlocuteurs valables d’origine populaire. Quand on débat avec sa femme, dans la cuisine, aucun projet n’aboutit vraiment. Pourtant que d’idées géniales pour gouverner, peuvent émaner d’un Français moyen comme moi. Enfin, en plus de ce travail positif au service de la nation, je ne suis pas hostile, non plus, à l’idée de déposer une gerbe sous l’Arc de Triomphe, quand de sera nécessaire. Rendre service est ma vocation. Et je ne suis pas plus bête qu’un autre» Michel Serrault « Les Pieds dans le Plat»

02-copie-1.png

Repost 0
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 14:30

- Bon ! Bah, puisqu'tas pas l'air de m'croire, tu sais combien j'ai fait d'opérations en trente piges d'exercice ?
- J'sais pas moi, une dizaine.
- Non, Monsieur. Cinq. Y'en a quatre qu'ont bien tourné et puis y'a eu la cinquième.
- ça a pas marché ?
- Ah ! Non, ça n'a pas marché. Et pourtant j'pouvais croire que j'avais tous les atouts en main. Léon le Stéphanois, qu'était un vrai Rubens, m'avait gravé un cent Florins plus beau qu'le vrai. J'avais trouvé l'papier en Italie et les encres en Suisse. La bécane, j'm'étais mouillé d'sept briques. J'l'avais fait v'nir de chez Kottenburg à Leipzig. Et encore pour plus de sécurité, j'l'avais fait transiter en pièces détachées, moitié par l'Italie, moitié par l'Portugal. Tu peux pas savoir!

- Oh ! Dis donc...
- Et attends, attends, c'est pas tout. En huit heures au chrono, les deux millions d'Florins étaient tombés, la bécane démontée, la gravure détruite et tout l'papelard brulé. Tout ! Tout ! Tout ! Tout !
-
Ben alors qu'est ce qu'a pas marché ?
- Eh ! B'en devine.

 

 

- Ton client qui t'a pas casqué ?
- Non !
- T'as eu des ennuis avec les perdreaux ?
- NON !
- Alors là, j'vois pas.
- Le dix sept Juin quarante cinq, ça t'dit rien ça, à toi, l'dix sept Juin quarante cinq?
- Non (de la tête)
- Et b'en l'dix sept Juin quarante cinq, la Banque Royale des Pays Bas a annoncé qu'la coupure de cent Florins était démonétisée et r'tirée d'la circulation, bloquée en banque. Un vane de Madame la reine Wilhelmine.
A j'm'en rappellerai d'celle là! A cause d'elle j'me suis farci un feu d'cheminée d'quinze cent millions!
- Ils avaient l'droit d'faire ça ?

- Pauv'e con ! Le droit ! Mais dis toi bien qu'en matière de monnaie les états ont tous les droits et les particuliers aucun !

 

   


 02-copie-1.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Cinéma
commenter cet article
8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 12:45

 « Ce silencieux est un conteur, ce brutal est un sensible, ce tourmenté est un bon vivant, ce baroudeur est un jardinier, ce gorille est un papillon. » Philippe Labro02-copie-1.png

Repost 0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 10:54

gabin8-copie-1.jpg« Mais tu vois, mon petit gars, ce coup-là, ils ont tiré une balle de trop ! Et pourtant,  c'était un drôle de colis, Albert, crois moi !  Comme copain d'enfance, c'était pas le grand Meaulnes, fallait se le faire. Il n'a jamais arrêté de m'emmerder. Il a pris son élan à la communale. Comme il avait honte de ses galoches, il fallait que je lui prête mes pompes. Il pétait une chaîne de vélo, fallait que je lui répare. Après, c'était l'algèbre : c'est du cri, j'y comprends rien, qu'il disait. Alors j'étais obligé de me farcir ses problèmes. Parce qu'il a toujours eu des problèmes ce cave, t'entends ? Toujours, toujours ! Et de pire en pire ! Mais, qu'est-ce que tu veux, c'était mon pote ! » Le Pacha, Michel Audiard, 1968, Jean Gabin
02.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Cinéma
commenter cet article

À Propos De Moi

  • : J'ADORE LE CINEMA
  • J'ADORE LE CINEMA
  • : L'univers des films de Franck Capra,d'Ernst Lubistch, Leo McCarey a bouleversé ma vie, une page s'est tournée, je ne l'ai jamais refermée.Le merveilleux est entré dans ma vie. Soyez les bienvenus dans mon monde.
  • Contact

Leur c'est leurre

Recherche

Heure/météo/visiteur(s)

 

 Compteur de visiteurs en lignesCompteur pour blog gratuit

 

 

 

 

 

 

Vous Disiez?

Visites

25.304  visites au 20.09.2011

Compteur pour blog gratuit