Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 15:13

http://i53.tinypic.com/15ggpf.jpg

 

 

L’ALBATROS

 

 

Souvent, pour s'amuser, les hommes d'équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

 

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l'azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d'eux.

 

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule!
Lui, naguère si beau, qu'il est comique et laid!
L'un agace son bec avec un brûle-gueule,
L'autre mime, en boitant, l'infirme qui volait!

 

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l'archer,
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêchent de marcher.

 

Charles Baudelaire

    02-copie-1.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 18:00

hugo2.jpg   

A Villequier – Victor Hugo

Je viens à vous, Seigneur, père auquel il faut croire,
Je vous porte, apaisé,
Les morceaux de ce cœur tout plein de votre gloire 
Que vous avez brisé,

Je viens à vous, Seigneur ! Confessant que vous êtes
Bon, clément, indulgent et doux, ô Dieu vivant !
Je conviens que vous seul savez ce que vous faites,
Et que l'homme n'est rien qu'un jonc qui tremble au vent,

Je dis que le tombeau qui sur les morts se ferme
Ouvre le firmament,
Et que ce qu'ici-bas nous prenons pour le terme
Est le commencement,

Je conviens à genoux que vous seul, père auguste,
Possédez l'infini, le réel, l'absolu,
Je conviens qu'il est bon, je conviens qu'il est juste
Que mon cœur ait saigné, puisque Dieu l'a voulu !

Ne vous irritez pas que je sois de la sorte,
Ô mon Dieu ! Cette plaie a si longtemps saigné !
L'angoisse dans mon âme est toujours la plus forte,
Et mon cœur est soumis, mais n'est pas résigné.

Quand on a vu, seize ans, de cet autre soi-même
Croître la grâce aimable et la douce raison,
Lorsqu'on a reconnu que cet enfant qu'on aime
Fait le jour dans notre âme et dans notre maison,

Que c'est la seule joie ici-bas qui persiste
De tout ce qu'on rêva,
Considérez que c'est une chose bien triste
De le voir qui s'en va !

Victor Hugo


02-copie-1.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article
21 janvier 2011 5 21 /01 /janvier /2011 00:00

 

Il pleure dans mon cœur

http://i51.tinypic.com/5cx4y9.jpg

 

 

 

Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville,
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

 

 

http://i52.tinypic.com/5b9ute.jpg

Paul Verlaine

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s'écœure.
Quoi ! Nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon cœur a tant de peine !

 

Paul Verlaine02-copie-1.png


 http://i53.tinypic.com/de6uti.jpg

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article
26 juillet 2010 1 26 /07 /juillet /2010 17:05

http://i41.tinypic.com/2q1a1xs.jpg

 

Une Baguette MAGIQUE

 

 

Avoir une baguette magique,

Voilà qui serait drôlement chic !

Elle travaillerait sans  répit,

Le jour mais aussi toutes les nuits.

 

A manger pour tous les enfants,

Un chouette travail aux parents,

Un jardin, une jolie maison

Et des fleurs qui sentent bon.

 

Je guérirais les maladies,

De tous ceux qui sont gentils.

Cela obligerait les méchants

A changer de comportement.

 

Ah ! Plus question de guerre,

Ou gare à ma colère,

Et respect pour notre terre !

Animaux, végétaux et mer.

 

Je n'ai pas de baguette de fée !

Je ne peux que le déplorer,

Demain, le pouvoir dans nos mains,

Qu'en ferons-nous frères humains ?

 

Suivrons-nous le chemin de nos pères ?

Qui savent si bien faire les guerres !

Leur but est toujours plus d'argent,

Tant pis pour tous les innocents.

 

J'ose espérer que plus tard

Quand nous serons au pouvoir

Nous penserons avec le cœur

Que s'éveille un monde meilleur.

 

Rivière Agnès

02-copie-1.png

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 13:39

     
          On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans          

On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
On va sous les tilleuls verts de la promenade.


Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L'air est parfois si doux, qu'on ferme la paupière
Le vent chargé de bruits - la ville n'est pas loin
A des parfums de vigne et des parfums de bière...


Voilà qu'on aperçoit un tout petit chiffon
D'azur sombre, encadré d'une petite branche,
Piqué d'une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche...


Nuit de juin ! Dix-sept ans ! On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête...
On divague, on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête...
 

 


Le coeur fou robinsonne à travers les romans,
Lorsque, dans la clarté d'un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l'ombre du faux col effrayant de son père...


Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d'un mouvement vif...
Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

Vous êtes amoureux. Loué jusqu'au mois d'août.

Vous êtes amoureux. Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s'en vont, vous êtes mauvais goût.
Puis l'adorée, un soir, a daigné vous écrire !...

Ce soir-là vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
On n'est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu'on a des tilleuls verts sur la promenade.
 

Arthur RIMBAUD


Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 19:39

 

 


Chanson d'automne


Les sanglots longs
Des violons
De l'automne
Blessent mon coeur
D'une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l'heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m'en vais
Au vent mauvais
Qui m'emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.


Paul VERLAINE (1844-1896)



Une Baguette Magique


Avoir une baguette magique,
Voilà qui serait drôlement chic!
 Elle travaillerait sans  répit
 Le jour mais aussi toutes les nuits.


 A manger pour tous les enfants
 Un chouette travail aux parents
 Un jardin, une jolie maison
 Et des fleurs qui sentent bon.

 
Je guérirai les maladies
 De tous ceux qui sont gentils.
 Cela obligerait les méchants
 A changer de comportement.


 Ah ! Plus question de guerre
 Ou gare à ma colère
 Et respect pour notre terre !
 Animaux, végétaux et mer.

 
Je n'ai pas de baguette de fée !
 Je ne peux que le déplorer,
 Demain, le pouvoir dans nos mains,
 Qu'en ferons-nous frères humains ?

 
Suivrons-nous le chemin de nos pères ?
 Qui savent si bien faire les guerres !
 Leur but est toujours plus d'argent
 Tant pis pour tous les innocents.

 
J'ose espérer que plus tard
 Quand nous serons au pouvoir
 Nous penserons avec le cœur...
Que s'éveille un monde meilleur.


Rivière Agnès


Gaspard Hauser chante

 


Je suis venu, calme orphelin
Riche de mes seuls yeux tranquilles
Vers les hommes des grandes villes
Ils ne m'ont pas trouvé malin.


A vingt ans un trouble nouveau
Sous le nom d'amoureuses flammes
M'a fait trouver belles les femmes
Elles ne m'ont pas trouvé beau.


Bien que sans patrie et sans roi
Et très brave ne l'étant guère
J'ai voulu mourir à la guerre
La mort n'a pas voulu de moi.


Suis-je né trop tôt ou trop tard?
Qu'est-ce que je fais en ce monde?
O vous tous, ma peine est profonde
Priez pour le pauvre Gaspard


Paul Verlaine

 

 






Charles Trenet chante l'âme des poètes en 1965

Repost 0
Published by gaby23cinema - dans Poésie
commenter cet article

À Propos De Moi

  • : J'ADORE LE CINEMA
  • J'ADORE LE CINEMA
  • : L'univers des films de Franck Capra,d'Ernst Lubistch, Leo McCarey a bouleversé ma vie, une page s'est tournée, je ne l'ai jamais refermée.Le merveilleux est entré dans ma vie. Soyez les bienvenus dans mon monde.
  • Contact

Leur c'est leurre

Recherche

Heure/météo/visiteur(s)

 

 Compteur de visiteurs en lignesCompteur pour blog gratuit

 

 

 

 

 

 

Vous Disiez?

Visites

25.304  visites au 20.09.2011

Compteur pour blog gratuit